Accueil

Information : L’atelier de modelage en Terre cuite de Francine ouvre ses portes au public le 1er Janvier 2017.

 

Au coeur du Perche

Pays de transition entre le bassin parisien à l’Est et le massif armoricain à l’Ouest, le Perche se distingue des régions voisines par son relief et sa géologie qui sont à l’origine de la diversité et de la spécificité de ses milieux naturels et de ses paysages. Forêts sur les hauteurs, versants bocagers et vallées prairiales sont les caractéristiques majeures des paysages du Perche.

L’Huisne forme une large boucle avant de s’écouler dans la Sarthe et ses nombreux affluents (Villette, Commeauche, Corbionne, Cloche, Bois-Guillaume…), façonnent les paysages. Le Bois Guillaume traverse le Domaine de la Pleugère et offre ainsi une autre biodiversité aquatique (faune et flore). L’Eure, rattachée au bassin versant Seine Normandie, prend également sa source dans le Perche, entaillant doucement les plateaux à l’Est.

Le bocage constitue l’un des éléments clés de ce paysage végétal. Haies basses taillées, haies libres de hauts jets, haies en bordure de cours d’eau, le bocage est très diversifié et s’est adapté aux besoins actuels. Plus discrets sont les vergers qui ont pourtant occupé une place essentielle dans les paysages percherons jusque dans les années 60.

Que serait le Perche sans son cheval, le fameux Percheron blanc, emblème du Perche et de son Parc Naturel Régional. Connu dans le monde entier, il est apprécié pour ses qualités de puissance, beauté et douceur. Le Percheron doit son aspect oriental à de nombreux croisements avec des étalons arabes. Il en a hérité entre autres la couleur de sa robe, la grâce ou encore, les narines dilatées.

Pendant plusieurs siècles, dans les campagnes et les villages, les maisons n’offraient que peu d’ouvertures. Parfois une seule porte, avec une ou deux fenêtres sur la façade la mieux exposée. Jusqu’au XIVe siècle, on a utilisé des volets pleins ou des treillages de bois, tendus de toiles cirées, ou passées à la térébenthine pour les rendre translucides. Les plus fortunés utilisaient des plaques de mica. Au XVIe siècle, la vitre transparente se développe, surtout dans les pays au climat rude. La recherche du mieux-être, sous le règne de Louis XV et Louis XVI, est encouragée par un goût nouveau pour l’ouverture vers l’extérieur et vers la lumière.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP